Pokémon Faible

Azurill, Magicarpe, Abra : Découvrez les Pokémon les Plus Faibles !

L’univers des Pokémon regorge de créatures impressionnantes aux pouvoirs extraordinaires, et les dresseurs du monde entier sont souvent fascinés par la recherche des Pokémon les plus forts.

Cependant, il ne faut pas oublier que la faiblesse fait aussi partie intégrante de ce monde fantastique.

Certains Pokémon, bien qu’ils aient des statistiques de base plus basses et un ensemble de mouvements moins efficace, peuvent posséder un charme unique et un potentiel caché d’évolution.

Il est tout aussi important et intéressant d’explorer le monde des Pokémon les plus faibles, et de comprendre comment ces créatures peuvent croître et se développer.

Alors, préparez-vous à découvrir le top 10 des Pokémon les plus faibles, classés du plus faible au moins faible.

1. Racaillou

Racaillou
Racaillou

Type du Pokémon

Racaillou est un Pokémon de type Roche/Sol.

Faiblesse du Pokémon

En tant que Pokémon de type Roche/Sol, Racaillou est faible contre les types Eau, Plante, Combat, Sol, Acier et Glace.

Histoire du Pokémon

Racaillou a été introduit dans la première génération de Pokémon. Il est connu comme le Pokémon Roche. Malgré sa faiblesse initiale, Racaillou a le potentiel d’évoluer en Gravalanch à partir du niveau 25, puis en Grolem lorsqu’il est échangé.

Pourquoi est-il si faible

  • Faibles statistiques de base : Racaillou a une somme totale de statistiques de base de seulement 300.
  • Manque de variété dans les mouvements : La gamme de mouvements que Racaillou peut apprendre est limitée.
  • Vulnérabilités multiples : Racaillou a de nombreuses faiblesses de type et peu de résistances.
  • Nécessité d’évolution : Pour devenir plus fort, Racaillou doit évoluer en Gravalanch, puis en Grolem.

Apparitions notables

Racaillou est apparu pour la première fois dans les jeux Pokémon Rouge et Vert. En dehors des jeux, Racaillou a fait des apparitions dans divers épisodes de l’anime de Pokémon.

Évolution

Racaillou évolue en Gravalanch à partir du niveau 25 et en Grolem lorsqu’il est échangé. Ces évolutions augmentent considérablement ses statistiques et lui permettent d’apprendre une gamme plus large de mouvements, améliorant ainsi son utilité en combat.

2. Queulorior

Quelorior
Quelorior

Type du Pokémon

Queulorior est un Pokémon de type Normal.

Faiblesse du Pokémon

En tant que Pokémon de type Normal, Queulorior est principalement faible contre les attaques de type Combat.

Histoire du Pokémon

Queulorior est un Pokémon de la deuxième génération. Il est connu comme le Pokémon Peintre. Il a la capacité unique de copier la dernière attaque utilisée par l’adversaire.

Pourquoi est-il si faible

  • Faibles statistiques de base : Queulorior a une somme totale de statistiques de base de seulement 250.
  • Manque de variété dans les mouvements : Queulorior dépend fortement de sa capacité à copier les mouvements de ses adversaires, ce qui limite sa gamme de mouvements propres.
  • Mono-typage : En tant que Pokémon de type Normal, Queulorior n’a pas beaucoup de résistances et est faible contre les attaques de type Combat.

Apparitions notables

Queulorior est apparu pour la première fois dans les jeux Pokémon Or et Argent. Dans l’anime, Queulorior est souvent vu en train de peindre avec sa queue, d’où son nom.

Évolution

Queulorior n’évolue pas, ce qui signifie qu’il ne peut pas améliorer ses statistiques ou sa gamme de mouvements par le biais de l’évolution.

3. Sovkipou

Sovkipou
Sovkipou

Type du Pokémon

Sovkipou est un Pokémon de type Eau.

Faiblesse du Pokémon

En tant que Pokémon de type Eau, Sovkipou est faible contre les types Électrique, Plante.

Histoire du Pokémon

Sovkipou a été introduit dans la troisième génération de Pokémon. Il est connu comme le Pokémon Poisson. Malgré sa faiblesse initiale, Sovkipou a le potentiel d’évoluer en Loupio lorsqu’il atteint le niveau 30, puis en Lanturn lorsqu’il est exposé à une Pierre Eau.

Pourquoi est-il si faible

  • Faibles statistiques de base : Sovkipou a une somme totale de statistiques de base de seulement 200.
  • Manque de variété dans les mouvements : La gamme de mouvements que Sovkipou peut apprendre est limitée.
  • Vulnérabilités : Sovkipou a de plusieurs faiblesses de type et peu de résistances.
  • Nécessité d’évolution : Pour devenir plus fort, Sovkipou doit évoluer en Loupio, puis en Lanturn.

Apparitions notables

Sovkipou est apparu pour la première fois dans les jeux Pokémon Rubis et Saphir. En dehors des jeux, Sovkipou a fait des apparitions dans divers épisodes de l’anime de Pokémon.

Évolution

Sovkipou évolue en Loupio à partir du niveau 30 et en Lanturn lorsqu’il est exposé à une Pierre Eau. Ces évolutions augmentent considérablement ses statistiques et lui permettent d’apprendre une gamme plus large de mouvements, améliorant ainsi son utilité en combat.

4. Cadoizo

Cadoizo
Cadoizo

Type du Pokémon

Cadoizo est un Pokémon de type Glace.

Faiblesse du Pokémon

En tant que Pokémon de type Glace, Cadoizo est faible contre les types Feu, Combat, Roche et Acier.

Histoire du Pokémon

Cadoizo est un Pokémon de la deuxième génération. Il est connu comme le Pokémon Cadeau. Il est surtout reconnu pour sa capacité “Présent” qui peut infliger des dégâts ou restaurer la santé de l’adversaire.

Pourquoi est-il si faible

  • Faibles statistiques de base : Cadoizo a une somme totale de statistiques de base de seulement 330.
  • Manque de variété dans les mouvements : La gamme de mouvements que Cadoizo peut apprendre est très limitée, avec “Présent” étant son mouvement caractéristique.
  • Vulnérabilités : Cadoizo a plusieurs faiblesses de type et peu de résistances.

Apparitions notables

Cadoizo est apparu pour la première fois dans les jeux Pokémon Or et Argent. Dans l’anime, Cadoizo a souvent été présent lors des épisodes spéciaux de Noël.

Évolution

Cadoizo ne possède pas d’évolution, limitant ainsi son potentiel d’amélioration de ses statistiques et de ses mouvements.

5. Magicarpe

Magicarpe
Magicarpe

Type du Pokémon

Magicarpe est un Pokémon de type Eau.

Faiblesse du Pokémon

En tant que Pokémon de type Eau, Magicarpe est faible contre les types Électrique et Plante.

Histoire du Pokémon

Magicarpe est un Pokémon de la première génération. Il est connu comme le Pokémon Poisson. Malgré sa faiblesse initiale, Magicarpe est célèbre pour sa capacité à évoluer en Léviator, l’un des Pokémon les plus forts, à partir du niveau 20.

Pourquoi est-il si faible

  • Faibles statistiques de base : Magicarpe a une somme totale de statistiques de base de seulement 200.
  • Manque de variété dans les mouvements : Magicarpe est surtout connu pour son mouvement “Trempette”, qui est notoire pour ne causer aucun dégât.
  • Nécessité d’évolution : Pour devenir utile en combat, Magicarpe doit évoluer en Léviator.

Apparitions notables

Magicarpe est apparu pour la première fois dans les jeux Pokémon Rouge et Vert. Dans l’anime, il est surtout reconnu pour être un personnage comique, notamment lorsque le personnage de James de la Team Rocket a été trompé pour en acheter un.

Évolution

Magicarpe évolue en Léviator à partir du niveau 20. Léviator est un puissant Pokémon de type Eau/Vol avec une grande variété de mouvements offensifs, ce qui en fait l’une des évolutions les plus impressionnantes de la série.

6. Coxy

Coxy
Coxy

Type du Pokémon

Coxy est un Pokémon de type Insecte/Vol.

Faiblesse du Pokémon

En tant que Pokémon de type Insecte/Vol, Coxy est faible contre les types Feu, Vol, Électrique, Glace et Roche.

Histoire du Pokémon

Coxy est un Pokémon de la deuxième génération. Il est connu comme le Pokémon Ver. Coxy a la capacité d’évoluer en Coxyclaque à partir du niveau 7, puis en Papinox lorsqu’il est exposé à une Pierre Feu.

Pourquoi est-il si faible

  • Faibles statistiques de base : Coxy a une somme totale de statistiques de base de seulement 195.
  • Manque de variété dans les mouvements : La gamme de mouvements que Coxy peut apprendre est limitée.
  • Vulnérabilités : Coxy a de nombreuses faiblesses de type et peu de résistances.
  • Nécessité d’évolution : Pour devenir plus fort, Coxy doit évoluer en Coxyclaque, puis en Papinox.

Apparitions notables

Coxy est apparu pour la première fois dans les jeux Pokémon Or et Argent. En dehors des jeux, Coxy a fait des apparitions dans divers épisodes de l’anime de Pokémon.

Évolution

Coxy évolue en Coxyclaque à partir du niveau 7 et en Papinox lorsqu’il est exposé à une Pierre Feu. Ces évolutions augmentent considérablement ses statistiques et lui permettent d’apprendre une gamme plus large de mouvements, améliorant ainsi son utilité en combat.

7. Chrysacier

Chrysacier
Chrysacier

Type du Pokémon

Chrysacier est un Pokémon de type Insecte.

Faiblesse du Pokémon

En tant que Pokémon de type Insecte, Chrysacier est faible contre les types Feu, Vol et Roche.

Histoire du Pokémon

Chrysacier est un Pokémon de la première génération, qui évolue à partir de Chenipan. Il est reconnu comme le Pokémon Cocon. Malgré ses faibles statistiques initiales, Chrysacier évolue en Papilusion à partir du niveau 10.

Pourquoi est-il si faible

  • Faibles statistiques de base : Les statistiques de base de Chrysacier sont très faibles, avec une somme totale de seulement 205.
  • Manque de variété dans les mouvements : La gamme de mouvements que Chrysacier peut apprendre est limitée.
  • Nécessité d’évolution : Chrysacier doit évoluer pour améliorer ses statistiques et ses capacités.

Apparitions notables

Chrysacier est apparu pour la première fois dans les jeux Pokémon Rouge et Vert. Il a également fait des apparitions régulières dans l’anime de Pokémon.

Évolution

Chrysacier évolue en Papilusion au niveau 10. Papilusion est un Pokémon de type Insecte/Vol avec des statistiques significativement plus élevées, ce qui en fait une évolution majeure en termes de puissance.

8. Toudoudou

Toudoudou
Toudoudou

Type du Pokémon

Toudoudou est un Pokémon de type Normal/Fée.

Faiblesse du Pokémon

En tant que Pokémon de type Normal/Fée, Toudoudou est faible contre les types Acier et Poison.

Histoire du Pokémon

Toudoudou est un Pokémon de la deuxième génération. Il est connu comme le Pokémon Balançoire. Malgré sa faiblesse initiale, Toudoudou a le potentiel d’évoluer en Rondoudou lorsqu’il est heureux avec son Dresseur, puis en Grodoudou lorsqu’il est exposé à une Pierre Lune.

Pourquoi est-il si faible

  • Faibles statistiques de base : Toudoudou a une somme totale de statistiques de base de seulement 210.
  • Manque de variété dans les mouvements : La gamme de mouvements que Toudoudou peut apprendre est limitée.
  • Vulnérabilités : Toudoudou a quelques faiblesses de type et peu de résistances.
  • Nécessité d’évolution : Pour devenir plus fort, Toudoudou doit évoluer en Rondoudou, puis en Grodoudou.

Apparitions notables

Toudoudou est apparu pour la première fois dans les jeux Pokémon Or et Argent. En dehors des jeux, Toudoudou a fait des apparitions dans divers épisodes de l’anime de Pokémon.

Évolution

Toudoudou évolue en Rondoudou lorsqu’il est heureux avec son Dresseur et en Grodoudou lorsqu’il est exposé à une Pierre Lune. Ces évolutions augmentent considérablement ses statistiques et lui permettent d’apprendre une gamme plus large de mouvements, améliorant ainsi son utilité en combat.

9. Parecool

Parecool
Parecool

Type du Pokémon

Parecool est un Pokémon de type Normal.

Faiblesse du Pokémon

En tant que Pokémon de type Normal, Parecool est principalement faible contre les attaques de type Combat.

Histoire du Pokémon

Parecool est un Pokémon de la troisième génération. Il est connu comme le Pokémon Paresse. Malgré sa faiblesse initiale, Parecool a le potentiel d’évoluer en Vigoroth à partir du niveau 18, puis en Monaflemit lorsqu’il atteint le niveau 36.

Pourquoi est-il si faible

  • Faibles statistiques de base : Parecool a une somme totale de statistiques de base de seulement 260.
  • Manque de variété dans les mouvements : La gamme de mouvements que Parecool peut apprendre est limitée.
  • Mono-typage : En tant que Pokémon de type Normal, Parecool n’a pas beaucoup de résistances et est faible contre les attaques de type Combat.
  • Nécessité d’évolution : Pour devenir plus fort, Parecool doit évoluer en Vigoroth, puis en Monaflemit.

Apparitions notables

Parecool est apparu pour la première fois dans les jeux Pokémon Rubis et Saphir. Dans l’anime, il a souvent été vu en train de dormir, reflétant sa nature paresseuse.

Évolution

Parecool évolue en Vigoroth à partir du niveau 18 et en Monaflemit au niveau 36. Ces évolutions améliorent ses statistiques et lui permettent d’apprendre une plus grande variété de mouvements, augmentant ainsi son potentiel en combat.

10. Azurill

Azurill
Azurill

Type du Pokémon

Azurill est un Pokémon de type Normal/Fée.

Faiblesse du Pokémon

En tant que Pokémon de type Normal/Fée, Azurill est faible contre les types Acier et Poison.

Histoire du Pokémon

Azurill est un Pokémon de la troisième génération. Il est connu comme le Pokémon Polka Dot et est la forme pré-évoluée de Marill. Malgré sa faiblesse initiale, Azurill peut évoluer en Marill lorsqu’il est heureux avec son Dresseur, puis en Azumarill.

Pourquoi est-il si faible

  • Faibles statistiques de base : Azurill a une somme totale de statistiques de base de seulement 190.
  • Manque de variété dans les mouvements : La gamme de mouvements que Azurill peut apprendre est limitée.
  • Vulnérabilités : Azurill a quelques faiblesses de type et peu de résistances.
  • Nécessité d’évolution : Pour devenir plus fort, Azurill doit évoluer en Marill, puis en Azumarill.

Apparitions notables

Azurill est apparu pour la première fois dans les jeux Pokémon Rubis et Saphir. Il a également fait plusieurs apparitions dans l’anime de Pokémon, notamment dans les films et les épisodes spéciaux.

Évolution

Azurill évolue en Marill lorsqu’il est heureux avec son Dresseur, et ensuite en Azumarill. Ces évolutions augmentent considérablement ses statistiques et lui permettent d’apprendre une gamme plus large de mouvements, améliorant ainsi son utilité en combat.


Notre voyage à travers le top 10 des Pokémon les plus faibles prend fin. Chacun d’eux, malgré sa faiblesse initiale, a un charme unique et un potentiel d’évolution remarquable. Ils nous rappellent que dans le monde des Pokémon, la puissance n’est pas toujours tout.

C’est aussi une question de croissance, d’évolution et de connexion avec votre Pokémon.

En fin de compte, chaque Pokémon, peu importe sa force initiale, a sa propre place unique et son rôle à jouer dans le vaste et fascinant univers des Pokémon.